Estelle

l’art de vivre en conscience
sensible, vision toute en  symbolique
— holistique — tout est lié, se nourrit, s’imbrique
artistique & aesth-etic
beauté profondeur

Tout un parcours pour en arriver à Mon Temple

Les prises de conscience en cascade, le besoin de marcher mon propre chemin, de laisser de côté injonctions, croyances et attentes extérieures, comme si tout cela m’avait guidé à m’ouvrir à plus, à m’autoriser à mieux, et surtout à m’orienter vers ma vérité, ce qui est vrai et important pour et en mon existance. C’est sur ce chemin que s’est dessiné Mon Temple. Et tout cela est le fruit d’années d’explorations que je te partage avec joie!

Expression artistique ◌ Conscience de ma nature ◌ Cheminnement spirituel

A propos de mon expression autour de projets artistiques & créatifs

Depuis 2014, je suis devenue fan de la photographie, particulièrement de la macro. Celle qui permet de capturer avec douceur et poésie les détails que l’œil a tendance à capter qu’en paysage.

Puis en 2019, j’ai développé ma part artistique avec une collection de tableaux, des peintures sur toiles crées à partir d’inspirations, de mon imagination et simplement de ce qui souhaitait s’exprimer dans la présence de l’instant. D’ailleurs au moment où j’écris ces mots, cela me rappelle que cette année-là avait été aussi l’ouverture à l’expression de poésies.

En 2020, j’ai exprimé ma créativité par des créations florales, une couronne de feuilles de rosiers séchées et une suspension poétique avec des fleurs récupérées. Cette année-là, c’est aussi beaucoup par la danse, la photo et la vidéo que j’aimais explorer ma créativité, j’en avais partagé beaucoup sur mon profile Instagram, dont certaine sont assez espiègles. Ce fut aussi l’année de création de mon site avec les premiers partages sur le blog. ❦

crédit audio: Plant-Sitting This Weekend par Grey Dugan

Entre 2019 et 2020, j’ai créé le projet d’aménagement et de décoration de Studio Poésie, mon premier lieu de vie avec mon compagnon, avec beaucoup de conscience des espaces, de la nature du lieu, de nos personnalités, de nos envies, des matières, des couleurs, des formes, des aspects visuels et sensoriels.

En 2021, j’ai diffusé plusieurs vidéos sur ma chaine Youtube, à propos de mes découvertes de belles et bonnes choses, la recette de ma crème solaire maison, comment et pourquoi faire un moodboard. D’ailleurs, le tableau d’inspiration présenté m’a vraiment aidé à manifester notre nouveau lieu de vie cette même année.

Entre 2021 et 2022, ce fut au tour du projet déco et aménagement d’en Arche, deuxième lieu de vie pour nous, en réutilisant un maximum tout ce que nous avions rassemblé depuis notre première maison, avec toujours cette conscience multidimensionnelle du choix de chaque meuble et objet que nous accueillons dans notre vie quotidienne et intime.

Entre 2019 et aujourd’hui, j’ai peint une collection de vaisselle poétiques, principalement des assiettes, pour alimenter notre collection. Et quelle joie de pouvoir profiter de ses propres créations dans son quotidien. Unir l’utile et le poétique, le pratique et le beau, au service du quotidien, au service de la vie!

A propos de mon chemin avec la conscience de ma nature et de la nature

Depuis 2015, j’ai commencé un chemin de conscience de la nourriture en considérant l’importance de bien manger. Et ce notamment, suite à un programme assez strict de fitness avec régime, qui a été trop restrictif et surtout inadapté à ma constitution, mais qui a pour principale qualité d’avoir donné l’impulsion d’entamer le cheminement de conscience et d’amour du corps. De comment je le nourris et les formes de mouvements que je lui propose.

En 2018, j’ai connu une forme de grand éveil qui s’est notamment manifesté autour de la conscience de la composition des produits d’hygiène et cosmétique ainsi que la manière dont ils étaient conçus. J’ai commencé à m’intéresser à la slow cosmétique, aux propriétés des plantes, aux produits bruts, à l’artisanat et au fait maison. D’ailleurs depuis cette année-là, j’ai arrêté de me maquiller et j’ai fait l’acquisition de mes premières protections hygiéniques lavables.

A la suite de ça, j’ai remis en question ma consommation de vêtements, combien j’en achetais, auprès de qui, quelles formes et en quelles matières. J’ai peu à peu arrêté la fast fashion, pour une consommation beaucoup plus slow en me tournant davantage vers la seconde main que je connaissais déjà bien et en approfondissant avec la mode éthique, les petites marques avec des convictions, l’artisanat. Et aujourd’hui encore parfois rien de tout ça, mais généralement issus de collection aux matières naturelles et/ou lieu de fabrication européen.

Cette année-là j’ai aussi entamé une réflexion autour ma manière de vivre, ce que j’envisageais pour la suite, notamment comme habitat. Je m’étais alors intéressée aux habitats alternatifs et avais avancé sur un projet de tiny house jusqu’à être en lien avec une entreprise qui a créé les plans. Projet arrêté ensuite, avec la prise de conscience de nos besoins notamment d’espace qui a pu se révéler avec l’arrivée dans notre premier chez nous.

A partir de cette année, j’ai commencé aussi à me questionner au sujet du métier que je souhaitais pratiquer, l’activité professionnelle que je souhaitais construire. C’est à partir de là que je me suis tournée vers l’entrepreneuriat. Après plusieurs expériences cumulées, c’est en tant qu’indépendante que je me sentais à ma juste place. Et cela était aussi complètement en lien avec mon désir de vie plus consciente, la slow life.

 Puis depuis 2019, j’ai commencé à proposer à mon corps, en plus de la nourriture qui nourrit, du mouvement doux, respectueux et tonifiant. J’ai pratiqué quelques temps le bodybalance, le yoga et un petit peu de pilates quand j’allais en salle de sport. Puis c’est surtout le yoga et la danse intuitive que j’ai gardé par la suite. A cette période, j’ai aussi mis en place le fait d’aller marcher en nature régulièrement que j’ai gardé jusqu’à aujourd’hui. Depuis 2021, j’ai commencé à pratiquer le yoga pratiquement tous les jours pour commencer mes journées. De temps en temps, je m’offre aussi des séances de yin yoga en journée ou le soir pour davantage prendre soin de mes tissus sous toutes leur formes.

Depuis 2019 aussi, je fabrique régulièrement mes cosmétiques, comme les baumes pour le corps et visages, les lèvres, du shampoing solide, du déodorant, du dentifrice, même la fameuse crème solaire et plus simplement des mélanges d’huiles végétales, des masques pour les cheveux, des gommages visage et corps, le tout bio, simple, sain et adaptés à mes envies et besoins du moment. Aujourd’hui je ne prends pas le temps de réaliser tous mes soins, mais que ce soit mes propres créations ou celles d’autres, je vise l’artisanal, l’éthique et le biologique.

Aussi depuis avoir créé mes propres règles de nettoyage pour la maison, j’ai opté pour les produits ménagers bruts, au maximum des matières premières, ou les formules les plus simples possibles comme le vinaigre blanc, le bicarbonate de soude, le savon de Marseille. D’ailleurs ce dernier est devenu mon savon vaisselle depuis. J’ai aussi testé ces alternatives 100% nature telles que les noix de lavage, ces baies contenant de la saponines.. pour le plaisir d’essayer de nouvelles choses, de rencontrer ces solutions inédites proposées telle quelle par la nature.

Cela fait très longtemps que je choisis majoritairement le vrac pour les fruits et légumes et depuis, j’ai commencé à le privilégier aussi pour les produits alimentaires secs et les produits ménagers. Et en fait, quel bonheur de choisir exactement ce qu’on souhaite et combien on en veut, d’ouvrir ses placards et d’y découvrir des jolis bocaux, de voir ce qu’il y a dedans, sans bruit visuels par la publicité et aussi d’avoir moins besoin d’aller en déchetterie. Au final, cette manière de consommer est la voie du bon sens selon moi.

Et j’ai aussi entamé un cheminement autour des cinq éléments: feu, eau, terre, air et éther, avec l’ayurveda. Une manière de prendre conscience de ma consitution physique, mentale et de mon métabolisme afin d’inviter encore plus d’alignement dans mon quotidien.

Encore tout un chemin à continuer d’explorer!

A propos de mon cheminement spirituel

Bien que toutes ces prises de consciences et expériences partagées plus haut font parties intégrantes de mon chemin spirituel, j’avais envie de partager encore plus en profondeur ma vision de la vie, les révélations qui se sont présentées à moi et mon vécu aussi.

Depuis 2018, peut-être aussi en lien à ce voyage au Pérou et en Bolivie, il y a comme une graine déjà présente depuis bien longtemps, depuis toujours peut-être, qui s’est comme révélée avec la découverte de cette immense sensibilité à la nature, à sa poésie et aussi à la notion d’environnement, de lieu de vie et du choix de me tourner vers le plus vertueux pour mon bien-être et épanouissement.

C’est aussi autour de cette période de vie que j’ai commencé à m’intéresser au sens de ma présence ici, à qui je suis et à me relier à elle pour choisir avec grand soin l’environnement de vie le plus juste, le type d’activités et de contributions aussi pour lequel j’ai cette en-vie, cet élan de vie. J’ai comme senti ce besoin du dedans de me questionner sur ce que je suis venue vivre et apporter aussi au dehors.

Au cours de ce questionnement, la numérologie est venue se présenter à moi avec la révélation de mon chemin de vie et l’astrologie avec l’étude et la compréhension des différentes énergies qui s’expriment dans ma vie, les archétypes qui s’expriment et aussi les domaines qui ont comme ce besoin de prendre davantage d’espace, d’ampleur.

Une chose qui m’a particulièrement marquée est comme cette première grande autorisation à marcher mon chemin qui s’est révélée avec le conscience du chemin de vie et de mes énergies principales et secondaires, que je suis venue vivre et expérimenter dans cette vie. J’ai trouvé aussi beaucoup de justesse dans la notion d’année personnelle. Depuis l’enfance il y a comme ce rythme général qui nous est imposé à tous alors que d’un point de vue subtil, on vit chacun nos saisons intérieures à notre propre rythme.

Puis un peu plus tard, j’ai découvert le human design. Jusque-là j’étais très fan, en parallèle à tout ce chemin plus subtil, des tests de personnalité. Et c’est vrai qu’avec la découverte de la notion d’énergie qui circule à travers moi, de l’expression des centres énergétique, de mon câblage unique, de mon autorité intérieure, j’ai eu comme une révélation suprême dans le sens où j’ai redécouvert l’accès à ma vérité, Celle que je ne peux ni contrôler, ni avoir construit en fonction de mon environnement, de mon éducation, de mes relations ou encore de mes traumas, mais bien celle avec laquelle je suis née.

Ce que je souhaite partager là, c’est que j’ai comme connu une forme de retour à la source, de compréhension profonde de ce que je suis, de mon essence énergétique. Et ce n’est pas quelque chose que je peux choisir avec mon mental, c’est quelque chose qui vibre de l’intérieur, sans n’avoir rien à faire, sans n’avoir rien à choisir, juste en écoutant. Et bien que comme ça, mis en mot, cela peut paraître très fluide, naturel et léger, je ne l’ai pas vécu comme tel sur le moment, au début principalement.

En fait, je m’étais tellement conformée à plein de fonctionnements et croyances que je croyais avoir le devoir et la nécessité d’adopter que je m’étais éloignée de cette justesse intérieure. Comme un manque de confiance en ma vérité intérieure qui m’était renvoyée par ce manque de repère extérieur. Et puis au fur et à mesure que je me suis intéressée à ce qui m’était suggérer par le langage du human design et à sentir comment ces enseignements raisonnaient à l’intérieur, j’ai petit à petit délaissé gentiment toute cette construction intériorisée pour me rouvrir petit à petit cette expression authentique et libre de qui et ce que je suis.

C’est aussi une des principale qualité de cette manière de lire l’énergie: expérimenter. Sentir à l’intérieur de soi. Comme si des repères étaient proposés, des guides là pour nous renvoyer à notre intériorité, à notre senti, à notre vécu.

C’est ainsi qu’en 2022, je prends la décision de créer Mon Temple. Espace sacré de partage, lieu ressource de transmission autour du retour à soi, du retour à sa source, à la source. Avec des invitations, des transmissions et accompagnements pour honorer sa vie et ses élans de vie, prendre soin de son essence et nourrir son temple.

Créatrice ◌ accompagnante⌇artiste

partage

du cœur